La meilleure façon de manger les fruits.

Peu de gens le savent mais la digestion des fruits étant particulière, ils doivent être consommés seuls, 1 heure avant ou 4 heures après un repas.

Les fruits se digèrent très vite sans rester dans l’estomac, ils sont digérés dans l’intestin grêle. Les autres aliments sont traités dans l’estomac où le ph va passer progressivement d’acide à alcalin.

Associer au cours d’un repas fruits et féculents, fruits et protéines va perturber la digestion, les féculents et les protéines seront mal dégradés, perturberont la flore intestinale et irriteront la muqueuse intestinale.

Un fruit consommé en fin de repas va stagner dans l’estomac, bloqué par la digestion lente des féculents et protéines, il va fermenter et produire de l’alcool. Chez certaines personnes, ce processus répété pendant des années conduit à une cirrhose.

Alors, pour une bonne digestion, une bonne assimilation des nutriments, des intestins en équilibre, mangez les fruits seuls, à distance des repas. Pour rappel, les tomates sont des fruits et doivent être mangées seules elles-aussi. Je me souviens d’un mal de ventre mémorable après avoir mangé une salade de tomates avec des œufs.

Bien entendu, les fruits doivent être mangés crus, la cuisson ou le processus de séchage détruit les vitamines.

Les croquettes pour chiens et chats

Quand j’ai commencé à m’intéresser à la santé holistique de mes animaux, j’ai lu des articles sur l’alimentation industrielle pour chats et chiens. J’ai découvert la toxicité des croquettes sur l’organisme de nos carnivores domestiques, et oui, un chat, un chien ne sont pas faits pour se nourrir de croquettes, ce n’est pas adapté à leur tube digestif ni à leurs dents.

Est-ce que nous accepterions de nous nourrir uniquement de repas industriels déshydratés ? Pourquoi imposer des croquettes à nos chats et à nos chiens?

Le nombre de maladies chroniques chez nos quatre-pattes explose: allergies, insuffisance rénale, diabète, maladies digestives, gingivite… Et si c’était tout simplement en raison de cette alimentation morte, sèche et remplie d’additifs? Les chats ne boivent jamais assez pour pallier le manque d’eau de cette alimentation déshydratée, d’où les affections rénales qu’ils développent souvent.

J’ai pu voir un documentaire très bien fait, diffusé sur France 5, il est édifiant: https://youtu.be/dl8M1w0GSQ0 Vous apprendrez quel est le taux de glucides des croquettes, ce qui n’est jamais mentionné sur les paquets.

Pour ma part, depuis 4 ans, je nourris mes compagnons carnivores à la viande crue selon la méthode Barf. J’y suis passée du jour au lendemain et mes chats et ma chienne se sont jetés sur cette nourriture sans rechigner. Leurs dents sont en bon état malgré leur âge avancé, car manger une aile ou une cuisse de poulet est un bon moyen d’éviter le tartre.

Mais on peut choisir une méthode intermédiaire et leur cuisiner un repas équilibré fait de viande la moins cuite possible, avec un peu de légumes pour les chiens, sans rien d’autre pour les chats qui eux, sont des carnivores stricts.

Pensez à votre compagnon à 4 pattes, lui aussi souhaite une alimentation saine et adaptée…

La cohérence cardiaque

Qu’est-ce que la cohérence cardiaque?

À la base, la Cohérence Cardiaque n’est ni une pratique ni une méthode, mais un état particulier du fonctionnement humain qui peut être induit par des pratiques simples.
L’état de Cohérence Cardiaque n’est pas spontané, il doit être induit par une pratique volontaire qui peut être respiratoire, émotionnelle ou mentale.
L’état d’équilibre de la Cohérence Cardiaque est physiologique, inné et programmé dans notre système nerveux autonome, il ne reste qu’à y parvenir et à l’exploiter. (Copié sur le site:
https://www.coherenceinfo.com/ )

Vous trouverez dans cette vidéo YouTube un exercice simple de respiration pour rentrer en cohérence cardiaque et vous relaxer:
https://youtu.be/DUaeqKCoPeQ

Inspirez quand le cercle monte, expirez quand il descend… A faire plusieurs fois par jour.

Avec la 5G, nous sommes des cobayes…

 Avec l’arrivée des objets connectés, 155 milliards d’ici 2025 [1 ], des villes intelligentes, des voitures autonomes, des robots chirurgiens, etc. Revers de la médaille, « la 5G augmentera l’exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquence (CEM-RF) », ont prévenu, en septembre 2017, plus de 170 scientifiques issus de 37 pays. Ils réclament un moratoire « jusqu’à ce que les dangers potentiels pour la santé humaine et l’environnement aient été (…) évalués par des scientifiques indépendants de l’industrie (…) Il est prouvé que les émissions CEM-RF sont nuisibles à l’homme et à l’environnement »

Comme le fait remarquer la docteure Annie Jeanne Sasco, médecin épidémiologiste du cancer et coordinatrice en Europe de la pétition contre le déploiement de la 5G « il faut du temps pour développer un cancer ». Comment évaluer en quelques mois les effets de nouvelles fréquences sur le vivant ? Sans parler des combinaisons de fréquences. Cela n’empêche pas la cancérologue d’affirmer que « le problème de la 5G est similaire, mais en pire, aux problèmes que l’on constate déjà avec les premières générations de téléphone, du fait que les ondes sont pulsées »« L’être vivant n’est pas fait pour être exposé à ce type de champs électromagnétiques. Des cellules vivantes peuvent à la rigueur s’adapter à des expositions continues,estime l’épidémiologiste. Mais passer en “on/off, on/off, on/off” à la vitesse extraordinaire de la 5G ne va pas permettre à nos cellules de s’adapter. » 

Car la 5G repose sur un ensemble de fréquences : celles assez classiques, situées dans la bande allant de 3,4 à 3,8 GHz, voisines du spectre de la 3G et de la 4G. Mais aussi sur une autre tranche du spectre électromagnétique, située aux alentours des 26 GHz. « Cette bande n’a jusqu’à présent jamais été utilisée pour des réseaux mobiles »,souligne le régulateur des télécoms français, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), le 31 janvier 2019, qui encourage, comme le gouvernement, les villes à lancer des expérimentations en « situation réelle ».

L’autre caractéristique des bandes de très haute fréquence, dites « millimétriques », aux largeurs considérables, c’est d’être courte. Avantage pour le corps humain, les millimétriques ne pénètrent pas dans l’organisme à plus de 2 mm. « Cela dit, tempère le président des Robins des toits, Pierre-Marie Theveniaud, même à 2 millimètres, la conduction nerveuse en surface est modifiée, les tissus chauffent, sans compter que l’exposition est d’autant plus forte que le rapport poids/volume est grand. » Quid alors des effets sur les insectes, les abeilles, les oiseaux… et sur les enfants ?

Extrait copié sur le site reporterre.net:

https://reporterre.net/Avec-la-5G-nous-sommes-tous-des-rats-de-laboratoire