Les effets secondaires des bains dérivatifs, mon expérience

J’ai lu ces mots “bain dérivatif” sur un blog dont l’auteure vantait les effets , en particulier la disparition, au bout d’un an et demi de pratique, d’une verrue séborrhéique tenace à sa paupière. Je me suis dit: “tiens, qu’est-ce que c’est?” et j’ai consulté le site de France Guillain, celle qui a vulgarisé la méthode mise au point à l’origine par Louis Kuhne, naturopathe suisse.

J’ai donc acheté le livre de France Guillain: Le bain dérivatif ou D-coolinWay. Le principe réside dans l’apport de fraicheur sur le périnée et les plis inguinaux par de l’eau froide ou par un moyen plus moderne, le port d’une poche froide dans la culotte. Cet apport de froid dans cette zone entraine (selon le site de France Guillain: https://www.bainsderivatifs.fr/la-methode/bains-derivatifs/ ) la motilité du fascia et de l’intestin  provocant l’expulsion des selles, mais aussi le déplacement, le cheminement dans tout le corps des graisses issues de la digestion. Les effets du Bain Dérivatif sont très nombreux. Il fait partir en premier lieu les mauvaises graisses, épaisses, qui se trouvent directement sous la peau. Mais il aide aussi les personnes trop maigres à nourrir correctement les muscles, à densifier les os. Il contribue sans conteste à la régénérescence de l’organisme.

Le livre indique tous les effets bénéfiques sur certaines pathologies ou certains maux physiques, et j’y voyais une méthode pour guérir une tendinite persistante et opérer un nettoyage de mon organisme.

Je commande les poches Yokool et je commence la méthode en portant la poche froide 3 à 4 heures par jour. Dès le 1er jour, je me sens irritée et en colère, puis les jours suivants, triste et déprimée avec des accès de larmes. Je n’ai pas fait le lien entre ces accès d’émotions et le bain dérivatif. Très rapidement, mon transit intestinal s’est accéléré et je m’en félicitais. Toutefois après 2 semaines, les selles commençaient à être décolorées et flottantes, je sais que cela peut signaler un problème au foie. J’ai eu des douleurs à l’estomac la nuit et surtout, j’ai fait 3 crises migraineuses en 3 semaines, ce qui ne m’arrive jamais, je suis sujette aux migraines mais 2 à 4 fois par an. J’ai aussi eu de gros problèmes de sommeil, et une certaine fatigue alors que j’aurais dû bien dormir et être en forme d’après le livre. Là je me suis questionnée: et si ces désordres étaient des effets secondaires du bain dérivatif? Je me dois de préciser que je mange sainement, aliments bio, aucun plat industriel, je cuisine tous mes repas, je mange plusieurs légumes et fruits chaque jour et très peu de viande. Je fais des cures de sève de bouleau 2 à 3 fois par an et je ne prends pas de médicaments, soignant mes bobos avec des plantes. Je n’ai donc pas un organisme surchargé.

Je cherche donc sur internet “Bain dérivatif, effets secondaires”. Je ne trouve pas tout de suite, les blogs et sites qui vantent cette méthode sont nombreux mais j’arrive sur un forum consacré à la méthode. Et enfin, une personne alerte sur ses dangers. Je copie/colle l’article de cette thérapeute en médecine chinoise, Danielle Manavit, copié sur le site: https://www.homeophyto.com/les-bains-derivatifs/

Les bains dérivatifs sont à la mode. Et, comme pour toutes les modes, il faut savoir prendre de la distance avec car c’est bien connu la panacée n’existe pas encore !

Déjà, constatons que cette technique est à but thérapeutique et touche aux énergies ; elle ne devrait pas être ainsi jetée au niveau médiatique. En effet que dirait-on d’un soin que l’on donnerait sans avoir eu un soignant qui pose un diagnostic ! on crierait au scandale et l’on aurait raison. Nombreuses sont les techniques qui ont des vertus thérapeutiques mais elles ne doivent jamais être utilisées sans être sûr du diagnostic car le commun des mortels ne connaît pas son fonctionnement ni suffisamment celui du corps , des énergies pour être sûr de ne pas l’utiliser à tort ou de provoquer des effets secondaires !

  • L’utilisateur a-t-il bien pris connaissance des mises en garde ? Je n’en suis pas du tout sûre. C’est une technique puissante a manier avec énormément de précaution.
  • L’utilisateur est-il sûr qu’il a le potentiel pour supporter les réactions que la technique provoquera ?   Remarque : la technique consiste à refroidir une zone où circule les méridiens : reins, rate/pancréas, estomac et foie, avec un branche interne qui relie celui du rein au vaisseau gouverneur yang et celui du foie au vaisseau conception Yin. C’est une technique yin, refroidissante, apportant froid et humidité.

Qui peut penser que cette technique est valable pour tout le monde et tant de symptômes ?Non cette technique est dangereuse, je pèse mes mots, pour :

  • Tous les terrains énergétiques Yin, instables ou non,
  • Pour les yang instables,
  • Pour les états de vide d ‘Énergie, de Qi, de Sang (ce sont des termes utilisés en énergétique)
  • Et dangereuse sur les vide et froid de l’énergie nourricière GuQi véhiculée par estomac et rate/pancréas, idem sur excès de yin du rein.
  • Elle sera aussi dangereuse pour l’énergie Jue Yin liée au foie, lui-même étant dans cette énergie Jue Yin lié au péricarde .
  • Elle sera aussi dangereuse pour l’énergie ShaoYin liée au rein, lui-même étant dans cette énergie Shao Yin lié au coeur.
  • D’autre part dans les excès de yang du foie, elle va provoquer un choc extrême qui peut déplacer cet excès de manière dangereuse vers le haut du corps et créer de graves problèmes énergétiques et des ennuis de santé sérieux. Car un corps en déséquilibre réagit violemment.

Par ailleurs rien ne peut justifier ce “traitement” dans le cas de problèmes de poids ; en effet souvent il y a plus besoin de réchauffer ces terrains que de les refroidir ! Surtout pour celles faisant de la rétention et déjà adeptes de salades, tomates, jambon blanc , yaourt (tous d’énergie refroidissante provoquant blocage des énergies et rétention, ce qui explique qu’ « au régime » on puisse ne pas réussir à maigrir !). Seule une personne formée à un “diagnostic énergétique” peut savoir si ces bains sont adaptés au potentiel de résistance de la personne et lui seront utile pour ses symptômes. Cette technique oblige les personnes à des changements radicaux qui forcément vont provoquer des réactions comme tout changement brutal quel qu’il soit mais les contraintes qu’elle exige sont très lourdes et provoque une “exclusion” d’une vie “classique”. Je suis donc opposée à la vulgarisation d’une technique puissante qui demande diagnostic énergétique et précautions, d’ailleurs si on lit bien les articles la présentant ils en parle ! Et je suis surtout scandalisée qu’on la présente comme une panacée ou une solution unique pour des problèmes qui ont des origines multiples, type le surpoids. Par exemple :

  • Elle ne règlera jamais le mal être intérieur psychologique quand il découle de stress vécus dans l’enfance et poussent ensuite à la compulsion vers le sucré.
  • Elle ne supprimera pas non plus les capitons locaux de cellulite qui se forme par réaction à la prise de la pilule.
  • La prise à main de la santé est une affaire trop sérieuse pour se référer aux médias grand public qui lancent des modes, il faut se faire accompagner par de bons thérapeutes qui vont aider à choisir la technique qui sera la plus appropriée et pour laquelle il pourra donner une personnalisation en fonction du diagnostic énergétique qu’il fera.”

A la lecture de cet article, pour moi, tout s’éclaire et fait sens. C’est bien le bain dérivatif qui a provoqué mes désordres digestifs et mes migraines ainsi que mes remontées émotionnelles au tout début. Aussitôt, je décide de diminuer la durée de mes séances à 30 minutes par jour et je contacte une de mes relations, naturopathe. Je lui décris la méthode ainsi que ses effets sur moi et elle me dit que, selon elle, ces bains dérivatifs vont plutôt envoyer les toxines plus profondément encore et qu’il vaut mieux drainer les émonctoires avec des plantes. Elle me conseille d’arrêter cette méthode.

J’ai donc arrêté les bains dérivatifs; je les ai donc pratiqués pendant 1 mois et demi. Mes désordres digestifs ont cessé au bout de 3 semaines, je n’ai pas refait de migraine, mon sommeil s’est amélioré mais des angoisses ont persisté encore plusieurs semaines. Je peux conclure que cette méthode m’a mise “en vrac” émotionnellement et physiquement et qu’elle n’est, au mieux, pas adaptée à mon cas personnel, ou au pire, adaptée à personne, en tous cas, à manier avec précaution, sous surveillance médicale ou d’un thérapeute en médecine chinoise.

Soin énergétique à ma chienne

Ma chienne a subi l’ablation dune chaine mammaire en raison de la présence de kystes dont le vétérinaire soupçonnait la malignité. (Les analyses ont prouvé qu’il avait raison, et heureusement, tout a été enlevé à temps.)

Le soir, de retour à la maison, elle restait debout, refusait de se coucher, acceptant tout juste de s’asseoir, s’assoupissant régulièrement mais sans céder au sommeil. Le lendemain, toujours ce même problème, elle était perturbée, et c’est normal.
Je me suis interrogée et voici ce que j’en ai compris: ma chienne a été anesthésiée en présence de mon mari, elle s’est réveillée après l’intervention, seule, à la clinique vétérinaire. Elle a donc associé sommeil et clinique vétérinaire. De ce fait, elle s’angoissait à l’idée de s’endormir pour se réveiller à nouveau là-bas.
Alors je lui ai fait un soin énergétique.
Elle pleurnichait depuis la veille. Après quelques minutes de soin, elle s’est tue, puis un instant plus tard, elle s’est endormie. Quand j’ai terminé le soin, elle a poussé un long soupir.
Depuis ce soin, elle est paisible, elle ne pleure plus, elle est détendue. Elle s’allonge et dort à nouveau.