Les envoûtements, mon expérience.

Au cours de mes soins, il m’arrive parfois de repérer des anomalies différentes des habituels blocages énergétiques. Je peux déceler des choses telles que

  • un carcan qui enferme l’aura de la personne
  • une impossibilité à faire entrer l’énergie dans la personne
  • la présence d’une entité armée plantée dans le champ d’énergie de la personne.

Ces anomalies signalent la présence d’envoûtement.

Je ne suis pas en mesure de les lever, d’une part, c’est dangereux et cela m’exposerait à un choc en retour, d’autre part, je ne sais pas le faire. (Je peux conseiller une personne compétente qui pratique le désenvoûtement depuis des années et qui a toute ma confiance.)

D’aucuns ricaneront en disant que cela n’existe pas, ou que cela n’existe que dans certains pays lointains. Détrompez-vous.

C’est une attaque invisible mais réelle de notre champ d’énergie et qui a des conséquences majeures sur notre santé, notre sommeil, nos relations, notre situation professionnelle, financière, notre situation amoureuse, et certains envoûtements affectent tous les domaines en même temps.

Ainsi lorsque tout déraille sans raison dans notre vie comme si la malchance nous poursuivait, si une fatigue permanente s’installe sans raison, il faut se poser la question de la présence d’envoûtement.

J’attire votre attention sur le fait que les effets négatifs d’un envoûtement s’accentuent au fil des mois et des années jusqu’à créer des dégâts irréversibles, principalement sur le corps physique. J’ai pu constater à plusieurs reprises dans quel état de santé se trouvent certaines personnes pour lesquelles il a été détecté un envoûtement en place depuis plus de 10 ans, et qui vivent des maladies en phase aigue ou terminale.

Les symptômes que j’ai pu ressentir lorsque j’étais la cible d’un envoûtement étaient les suivants: fatigue, insomnie, plexus solaire tendu, extrasystoles (en l’absence de toute pathologie cardiaque). Bien d’autres symptômes peuvent être ressentis comme des points douloureux dans le corps.

Lorsqu’il y a envoûtement, mes soins sont inefficaces ou agissent très provisoirement. A l’image d’un barrage sur un cours d’eau, le barrage étant l’envoûtement, je peux apporter un peu d’eau par une petite dérivation mais qui va s’assécher dans le temps. Le problème, c’est le barrage.

Victoria borodinova

Rituel de purification de la nouvelle année

Voici une année qui se termine, une année difficile qui a affecté tout le monde…

Comment débuter 2021 de la meilleure manière? En se purifiant de tout ce qui nous a obscurci, sali, plombé par ce rituel à faire quotidiennement durant la première semaine de janvier.

Je prépare une soucoupe de gros sel marin naturel, une soucoupe d’eau et une bougie. Je place devant moi la bougie que j’allume en énonçant “Que la lumière soit”. Je place à sa gauche la soucoupe de sel, à sa droite la soucoupe d’eau. Le sel et l’eau vont me purifier, le sel en absorbant les énergies négatives, l’eau en les lavant.

Je visualise la lumière qui m’enveloppe, le sel qui purifie mon aura et l’eau qui la rince.

J’énonce ces mots: “Avec l’aide de mon soi supérieur, j’affirme me purifier de toutes les énergies négatives accumulées en 2020, je demande à mes Anges de les transmuter et de les rendre à la Terre Mère. Je ne garde de cette année passée que les leçons et je remets entre les mains des Anges mes colères, mes douleurs, mes déceptions, tout ce qui a causé le déséquilibre en moi.

Je commence 2021 en pleine possession de ma puissance lumineuse, et je vais dans la lumière, la paix et la joie.

Rencontre avec un animal totem, ou animal de pouvoir.

Au cours d’une méditation d’enracinement que je fais systématiquement avant de faire un soin énergétique à une personne (ou à un animal), on m’a montré un petit animal qui me serait utile. Le nom qu’on m’a donné était « triton royal ».

Après quelques recherches sur le net, je ne trouve aucun triton dit royal, mais je découvre un emblème royal, celui de François 1er : la salamandre. Je découvre que tritons et salamandres font partie de la même famille d’amphibiens urodèles.

Je comprends alors qu’on m’a présenté la salamandre, le triton royal fait référence à la salamandre, emblème royal. Et quel animal trouve-t-on parmi les animaux de pouvoir (totems) ? La salamandre.

Salamandre de François Ier

Au cours du soin que j’ai fait à la personne ensuite, en faisant monter l’énergie de la terre dans son corps, j’ai vu l’image de la salamandre, elle était présente dans le courant d’énergie, elle a traversé tout le corps de ma consultante, des pieds au sommet de sa tête, (en même temps, je ressentais une immense chaleur en moi), elle en est sortie, laissant ses qualités dans le champ d’énergie de la personne.

La salamandre, d’après Grand Ours Chaman est gardienne du feu sacré. Je vous renvoie à son site et à sa partie sur les animaux totems pour découvrir les attributs chamaniques de cette salamandre mystérieuse et fascinante.

Les signes et synchronicités

Au cours des soins, il arrive que me soient donnés des signes pour le consultant.

Par exemple, au cours d’un soin à un chien, je recevais l’image d’un chausson noir à l’une de ses pattes, signe d’un problème physique. D’ailleurs, il m’a été dit par un Guide que c’était une protection énergétique que l’animal avait mise en place lui-même. La consultante m’a confirmé que le chien s’était blessé à cette patte quelques années auparavant et qu’il en avait souffert longtemps. Mais le plus étrange, c’est que le lendemain du soin, elle a trouvé au sol un petit chausson noir alors qu’elle était persuadé avoir jeté ces objets il y a longtemps. Il semble que le chat de la maison l’ait déniché…

Une très belle synchronicité s’est produite récemment au cours d’un soin fait à une femme. J’ai eu l’intuition avant le soin que je devais appeler la vierge Marie en accompagnement, ça arrive rarement, mais j’ai déjà ressenti quelques fois ce genre d’appel impérieux. Il se trouve que la Vierge est apparu au cours du soin alors que se révélait un trauma de mère blessée chez ma consultante.

Le plus beau est arrivé quelques heures plus tard, cette femme a eu un signe magnifique dans sa salle de bain: regardez la photo… le robinet, que voyez-vous?

Vierge Marie
cof

Merci à cette femme pour cette photo et pour sa confiance.

Les effets secondaires des bains dérivatifs, mon expérience

J’ai lu ces mots “bain dérivatif” sur un blog dont l’auteure vantait les effets , en particulier, la disparition au bout d’un an et demi de pratique, d’une verrue séborrhéique tenace à sa paupière. Je me suis dit: “tiens, qu’est-ce que c’est?” et j’ai consulté le site de France Guillain, celle qui a vulgarisé la méthode mise au point à l’origine par Louis Kuhne, naturopathe suisse.

J’ai donc acheté le livre de France Guillain: Le bain dérivatif ou D-coolinWay. Le principe réside dans l’apport de fraicheur sur le périnée et les plis inguinaux par de l’eau froide ou par un moyen plus moderne, le port d’une poche froide dans la culotte. Cet apport de froid dans cette zone entraine (selon le site de France Guillain: https://www.bainsderivatifs.fr/la-methode/bains-derivatifs/ ) la motilité du fascia et de l’intestin  provocant l’expulsion des selles, mais aussi le déplacement, le cheminement dans tout le corps des graisses issues de la digestion. Les effets du Bain Dérivatif sont très nombreux. Il fait partir en premier lieu les mauvaises graisses, épaisses, qui se trouvent directement sous la peau. Mais il aide aussi les personnes trop maigres à nourrir correctement les muscles, à densifier les os. Il contribue sans conteste à la régénérescence de l’organisme.

Le livre indique tous les effets bénéfiques sur certaines pathologies ou certains maux physiques, et j’y voyais une méthode pour guérir une tendinite persistante et opérer un nettoyage de mon organisme.

Je commande les poches Yokool et je commence la méthode en portant la poche froide 3 à 4 heures par jour. Dès le 1er jour, je me sens irritée et en colère, puis les jours suivants, triste et déprimée avec des accès de larmes. Je n’ai pas fait le lien entre ces accès d’émotions et le bain dérivatif. Très rapidement, mon transit intestinal s’est accéléré et je m’en félicitais. Toutefois après 2 semaines, les selles commençaient à être décolorées et flottantes, je sais que cela peut signaler un problème au foie. J’ai eu des douleurs à l’estomac la nuit et surtout, j’ai fait 3 crises migraineuses en 3 semaines, ce qui ne m’arrive jamais, je suis sujette aux migraines mais 2 à 4 fois par an. J’ai aussi eu de gros problèmes de sommeil, et une certaine fatigue alors que j’aurais dû bien dormir et être en forme d’après le livre. Là je me suis questionnée: et si ces désordres étaient des effets secondaires du bain dérivatif? Je me dois de préciser que je mange sainement, aliments bio, aucun plat industriel, je cuisine tous mes repas, je mange plusieurs légumes et fruits chaque jour et très peu de viande. Je fais des cures de sève de bouleau 2 à 3 fois par an et je ne prends pas de médicaments, soignant mes bobos avec des plantes. Je n’ai donc pas un organisme surchargé.

Je cherche donc sur internet “Bain dérivatif, effets secondaires”. Je ne trouve pas tout de suite, les blogs et sites qui vantent cette méthode sont nombreux mais j’arrive sur un forum consacré à la méthode. Et enfin, une personne alerte sur ses dangers. Je copie/colle l’article de cette thérapeute en médecine chinoise, Danielle Manavit, trouvé sur le site: https://www.homeophyto.com/les-bains-derivatifs/

Les bains dérivatifs sont à la mode. Et, comme pour toutes les modes, il faut savoir prendre de la distance avec car c’est bien connu, la panacée n’existe pas encore !Déjà, constatons que cette technique est à but thérapeutique et touche aux énergies ; elle ne devrait pas être ainsi jetée au niveau médiatique. En effet que dirait-on d’un soin que l’on donnerait sans avoir eu un soignant qui pose un diagnostic ! On crierait au scandale et l’on aurait raison. Nombreuses sont les techniques qui ont des vertus thérapeutiques mais elles ne doivent jamais être utilisées sans être sûr du diagnostic car le commun des mortels ne connaît pas son fonctionnement ni suffisamment celui du corps, des énergies, pour être sûr de ne pas l’utiliser à tort ou de provoquer des effets secondaires !L’utilisateur a-t-il bien pris connaissance des mises en garde ? Je n’en suis pas du tout sûre. C’est une technique puissante à manier avec énormément de précaution.

L’utilisateur est-il sûr qu’il a le potentiel pour supporter les réactions que la technique provoquera ?  Remarque : la technique consiste à refroidir une zone où circule les méridiens : reins, rate/pancréas, estomac et foie, avec un branche interne qui relie celui du rein au vaisseau gouverneur yang et celui du foie au vaisseau conception Yin. C’est une technique yin, refroidissante, apportant froid et humidité.

Qui peut penser que cette technique est valable pour tout le monde et tant de symptômes ? Non cette technique est dangereuse, je pèse mes mots, pour :

Tous les terrains énergétiques Yin, instables ou non,

Pour les yang instables,

Pour les états de vide d ‘Énergie, de Qi, de Sang (ce sont des termes utilisés en énergétique)

Et dangereuse sur les vide et froid de l’énergie nourricière GuQi véhiculée par estomac et rate/pancréas, idem sur excès de yin du rein.

Elle sera aussi dangereuse pour l’énergie Jue Yin liée au foie, lui-même étant dans cette énergie Jue Yin lié au péricarde .

Elle sera aussi dangereuse pour l’énergie ShaoYin liée au rein, lui-même étant dans cette énergie Shao Yin lié au coeur.

D’autre part dans les excès de yang du foie, elle va provoquer un choc extrême qui peut déplacer cet excès de manière dangereuse vers le haut du corps et créer de graves problèmes énergétiques et des ennuis de santé sérieux. Car un corps en déséquilibre réagit violemment.

Par ailleurs rien ne peut justifier ce “traitement” dans le cas de problèmes de poids ; en effet, souvent, il y a plus besoin de réchauffer ces terrains que de les refroidir ! Surtout pour celles faisant de la rétention et déjà adeptes de salades, tomates, jambon blanc, yaourt (tous d’énergie refroidissante provoquant blocage des énergies et rétention, ce qui explique qu’ étant au régime on puisse ne pas réussir à maigrir !). Seule une personne formée à un “diagnostic énergétique” peut savoir si ces bains sont adaptés au potentiel de résistance de la personne et s’ils lui seront utile pour ses symptômes. Cette technique oblige les personnes à des changements radicaux qui forcément vont provoquer des réactions comme tout changement brutal quel qu’il soit mais les contraintes qu’elle exige sont très lourdes et provoque une “exclusion” d’une vie “classique”. Je suis donc opposée à la vulgarisation d’une technique puissante qui demande diagnostic énergétique et précautions, d’ailleurs si on lit bien les articles la présentant ils en parle ! Et je suis surtout scandalisée qu’on la présente comme une panacée ou une solution unique pour des problèmes qui ont des origines multiples, type le surpoids. Par exemple :

Elle ne règlera jamais le mal être intérieur psychologique quand il découle de stress vécus dans l’enfance et poussent ensuite à la compulsion vers le sucré.

Elle ne supprimera pas non plus les capitons locaux de cellulite qui se forme par réaction à la prise de la pilule.

La prise à main de la santé est une affaire trop sérieuse pour se référer aux médias grand public qui lancent des modes, il faut se faire accompagner par de bons thérapeutes qui vont aider à choisir la technique qui sera la plus appropriée et pour laquelle il pourra donner une personnalisation en fonction du diagnostic énergétique qu’il fera.”

A la lecture de cet article, pour moi, tout s’éclaire et fait sens. C’est bien le bain dérivatif qui a provoqué mes désordres digestifs et mes migraines ainsi que mes remontées émotionnelles au tout début. Aussitôt, je décide de diminuer la durée de mes séances à 30 minutes par jour et je contacte une de mes relations, naturopathe. Je lui décris la méthode ainsi que ses effets sur moi et elle me dit que, selon elle, ces bains dérivatifs vont plutôt envoyer les toxines plus profondément encore et qu’il vaut mieux drainer les émonctoires avec des plantes. Elle me conseille d’arrêter cette méthode.

J’ai donc arrêté les bains dérivatifs; je les ai donc pratiqués pendant 1 mois et demi. Mes désordres digestifs ont cessé au bout de 3 semaines, je n’ai pas refait de migraine, mon sommeil s’est amélioré mais des angoisses ont persisté encore plusieurs semaines. Je peux conclure que cette méthode m’a mise “en vrac” émotionnellement et physiquement et qu’elle n’est, au mieux, pas adaptée à mon cas personnel, ou au pire, adaptée à personne, en tous cas, à manier avec précaution, sous surveillance médicale ou d’un thérapeute en médecine chinoise.

Soin énergétique à ma chienne

Ma chienne a subi l’ablation dune chaine mammaire en raison de la présence de kystes dont le vétérinaire soupçonnait la malignité. (Les analyses ont prouvé qu’il avait raison, et heureusement, tout a été enlevé à temps.)

Le soir, de retour à la maison, elle restait debout, refusait de se coucher, acceptant tout juste de s’asseoir, s’assoupissant régulièrement mais sans céder au sommeil. Le lendemain, toujours ce même problème, elle était perturbée, et c’est normal.
Je me suis interrogée et voici ce que j’en ai compris: ma chienne a été anesthésiée en présence de mon mari, elle s’est réveillée après l’intervention, seule, à la clinique vétérinaire. Elle a donc associé sommeil et clinique vétérinaire. De ce fait, elle s’angoissait à l’idée de s’endormir pour se réveiller à nouveau là-bas.
Alors je lui ai fait un soin énergétique.
Elle pleurnichait depuis la veille. Après quelques minutes de soin, elle s’est tue, puis un instant plus tard, elle s’est endormie. Quand j’ai terminé le soin, elle a poussé un long soupir.
Depuis ce soin, elle est paisible, elle ne pleure plus, elle est détendue. Elle s’allonge et dort à nouveau.